ITALIE


L'Italie est un cas particulier : c'est la patrie natale de Mario Sassoli, celui qui déposera les brevets des Dux allemands, Egda français, Ciné Mickey français et collaborera avec Miguel Enrique Nebel, le créateur du MiniCine anglais. Mais l'Italie ne profitera pas beaucoup de cette présence et les modèles de projecteurs à images alternées y seront finalement peu nombreux : en 1933 le Nic Topolino est produit par le même Sassoli, suivi en 1936 par un appareil sous concession Nic, le modèle sonore complété d'un gramophone apparaîtra en 1938, quatre années après son homologue espagnol. C'est à cette même période qu'apparait le Cinepoli MM dont le film ne défile pas horizontalement comme la plupart des appareils mais verticalement. Mario Sassoli a également commercialisé des Cine Dux, ce qui semble naturel puisqu'il en est le créateur. Quelques appareils du Nic français seront également importés (peut-être après le départ de Mario Sassoli vers l'Argentine).

Modèle
Année
Boîtier
Couleur
Ampoule
Pellicule
NIC Topolino
1933
carton
noir
2 x 40W
papier
NIC sonorisé
1938
carton métal
noir

papier
NIC français
~1937
métal


papier
   Cinepoli
~1938
bois
rouge, bleu
1
papier
   Cine Dux 40
~1948
bakélite
rouge
2
film 35 mmm

 

 

 

     

 

TOPOLINO NIC (1933)

L'histoire du Nic italien semble avoir connu deux époques :
- à partir de 1933 une première époque a connu l'appareil dénommé simplement Nic. L'Histoire indique que cet appareil aurait été fabriqué sans la permission des auteurs espagnols Nicolau. C'est une imitation des premiers projecteurs de 1931.
- une deuxième époque est certainement consécutive à la concession d'une licence (patente) le 1er juillet 1936. Les droits de production étaient attribués par les Nicolau au fabricant Mario Sassoli (Ditta Sassoli-Milano). Cette licence permettait ainsi de régulariser juridiquement la situation italienne. L'appareil fut appeler "Topolino Nic" ou "Cine Nic".
C'est ce même Mario Sassoli qui déposera les brevets à l'origine des Dux allemands et d'autres pays..

Nic , Topolino NIC
Concessionnaire S.A.R. Via Montenapoleone, Milan (Société Sassoli)
Licence (patente) concédée le 1er juillet 1936 par Tomàs Nicolau, le créateur du NIC espagnol
1933, 1936
Film papier à 2 lignes d'images
Carton et métal noirs. Base en bois
PR2-NICI-001 et PR2-NICI-002


Emballage du Nic Topolino

Extrait de la notice du Topolino Nic Extrait de la notice du Topolino Nic Extrait de la notice du Topolino Nic Dos de la notice du nic topolino
Photographies aimablement communiquées par Federico (Italie) freddyrockin

1936
Le projecteur NIC 1933 est fabriqué en carton et métal sur un support en bois. L'exemplaire montré ci-contre est un peu abîmé et il lui manque la façade avant : ceci permet ainsi de voir le volet obturateur qui réalise l'alternance des images projetées.
PR2-NICI-001
1936
La deuxième version du projecteur italien date de 1936 : on remarquera le logotype et le dessin de la boîte de lumière. Ce "Topolino Nic" est certainement produit avec l'autorisation des productions Walt Disney. La base est métallique.
PR2-NICI-002
   
 


 
Extrait amusant de la notice. On notera que le personnage principal est une habile combinaison entre l'éléphant blanc du Nic et le Mickey (Topolino) de Walt Disney ! Et pour ceux qui n'auraient pas compris, comme on peut le voir sur l'image ci-contre, un tout petit Mickey-Topolino est dessiné au pied du personnage.

Ce personnage sera repris sur tous les documents du Nic italien : logotype de l'appareil, publicité, notice, emballage.
+ =

La combinaison entre les deux images est assez compréhensible tant les deux images sources ont de points communs :
- la graphie noir & blanc, sans nuance de gris,
- le tracé net et clair : le trait est simple (ce qu'on retrouvera plus tard en Europe dans la "ligne claire" chère à Hergé pour son personnage de Tintin),
- le petit personnage du Nic ressemble fort à Mickey : peau noire, petite culotte blanche et ronde,
- les trois visages souriants,
- le visage pointu de Mickey et de l'éléphant, blanc avec des yeux ronds et noirs.

La somme des deux images retiendra ainsi :
- les oreilles de Mickey (que l'on peut retrouver dans les boucles d'oreille de l'enfant),
- le corps de Mickey noir avec ses gants et ses chaussures blanches,
- la trompe de léléphant,
- des yeux à mi-chemin entre ceux de Mickey et ceux de l'éléphant.
S'ajouteront deux éléments plus publicitaires annonçant la fabrication du projecteur : une grosse caisse (tambour), une cloche et une petite touche de couleur rouge Nic.
 

La notice indique que les films ont été dessinés par différents artistes. En parcourant la présentation des Nic italiens et espagnols on se souviendra ainsi que les dessinateurs :
- espagnols étaient Ramon Nicolau Grino puis Ricard Opisso
- italiens étaient notamment Galep (Aurelio Galleppini)
- américains étaient les productions Walt Disney.

 
   
 
L'entreprise Sassoli (Ditta Sassoli en italien) était située au 22 via Montenapoleone à Milan. Elle fermera probablement au tout début des années 1950. Dans cette rue maintenant célèbre par tous ses magasins de haute couture, le 22 est désormais occupé par le magasin d'une verrerie de luxe (Vetreri di Empoli S.p.A.).
     

 

TOPOLINO NIC Sonore (1938)

Le NIC Sonore était distribué en Italie en 1938.

Topolino NIC (gramophone)
Ditta Sassoli-Milano
Licence (patente) concédée le 1er juillet 1936 par Tomàs Nicolau, le créateur du NIC espagnol
1938
Film papier à 2 lignes d'images
Carton et métal noirs
PR2-NICI-003
cm
26
40
15

http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html
http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html


Cet appareil est similaire à son homologue espagnol, le Nic Sonoro de la première époque (produit en 1934).
On peut distinguer le logotype Topolino Nic dessiné sur les flancs de l'appareil et sur le plateau du tourne-disque : ce dessin est différent de celui du modèle précédent. J'en ignore la cause et on peut également constater que la façade avant, montée à l'envers, comporte la mention "Kino Nic" qui est celle du projecteur Nic allemand
!

http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html http://www.ideahobby.it/ARTICOLI/antiquariato/grammophoni/13.html


Vue du caisson sonore
du Topolino Nic italien.

Vue du caisson sonore
du Nic Sonoro espagnol.
A l'avant du caisson sonore, les ouïes du modèle original espagnol ont été remplacées par une superbe plaque NIC. L'efficacité acoustique en a certainement été diminuée, mais la signalétique était grandement améliorée.
Mario Sassoli
avait soigné l'image publicitaire de son produit (logotype original, nom écrit en grosses lettres, esthétisme, matériaux, ...).
 
     

 

NIC Français (1935)

Le NIC français était distribué en Italie.

NIC (N° 2) Cinéma NIC Luxe
Selic (Société d'Exploitation de Licences Industrielles et Commerciales), Marseille
brevet du 28 décembre 1931 déposé en France par Tomàs Nicolau, le créateur du NIC espagnol
1935 >> 1939
Film papier à 2 lignes d'images
Métal noir
PR2-NICF-003

Il semble que cet appareil, qui est construit sur la base de la technologie des Nic espagnols de la deuxième époque à pellicule étroite, ait été diffusé en Italie à partir de 1935, tandis que le Topolino Nic restait de la première génération.
Mario Sassoli ayant quitté l'Italie pour l'Argentine au milieu des années 1940, peut-être pour des raisons liées à la seconde guerre mondiale, on peut imaginer que ses productions aient cessé, laissant alors le marché ouvert pour l'appareil français dont le lieu de production était proche de l'Italie.

Si les films distribués avec l'appareil étaient bien en langue italienne, le mode d'emploi de l'appareil était resté en français !
Le catalogue comprenait 31 films différents dont la majorité inspirée de Walt Disney, tels que Paperino (Donald), Topolino (Mickey), ainsi que Gatto Felix (Félix le chat).
film italien
 
     

 

CINEPOLI (1938)

Le Cinepoli MM est apparu en Italie vers 1938.

Cinepoli MM

brevet 360065 (déposé en 1936 ?)
~1938
Film papier opaque à 2 lignes d'images verticales
Boîtier principal en bois, dos métallique
PR2-POLI-001


Les photographies du projecteur rouge ont été aimablement communiquées par Herbert Lukaszewski.

Cet appareil à images alternées est doté d'un dispositif rare puisque le film ne défile pas horizontalement comme sur la plupart de ce type de projecteur (sur le principe initial du Cine Nic), mais il défile verticalement : les bobines du film sont donc placées horizontalement au-dessous et sous l'appareil, alors que pour les autres projecteurs elles sont placées sur les côtés. Il ressemble en cela au projecteur espagnol Rod Bul.

Autre caractéristique, les films sont projetés par réflexion
de la lumière de l'ampoule sur le film papier, alors que sur les autres projecteurs à images alternées les images sontprojetées par transparence. Ce principe est inspiré des lanternes magiques destinées à la projection des cartes postales (tel les Mirorscope ou Radioptican américains) et ne sera utilisé que dans le projecteur Cine Skob espagnol. Ce choix a une conséquence amusante : les textes à projeter doivent être écrits à l'envers sur le film papier, la rétroprojection ayant pour conséquence de retourner l'image projetée !

 
Cette image permet de mieux comprendre les principes de fonctionnement du Cinepoli :
- la bobine du film est disposée horizontalement,
- les images sont projetées par réflexion de la lumière sur la bande de papier opaque,
- le texte écrit est inversé.
La notice de l'appareil explique la façon de régler la convergence des faisceaux lumineux : en effet pour que l'animation soit agréable les deux images projetées doivent parfaitement se superposer. Les objectifs sont donc prévus pour ajuster les images, ce qui permet également de corriger les effets de distorsion liés à la distance de projection.
 
Dans cette vue complète du mode d'emploi de l'appareil quelques indications permettent d'estimer l'année de fabrication de l'appareil. La notice comporte comme numéro d'impression le 9-38, laissant penser qu'elle a été imprimée en septembre 1938. D'autre part le brevet indiqué comporte le numéro 360065 : ce numéro est très certainement un numéro de dépôt de demande, les numéros définitifs des brevets italiens n'ayant pas ce format. Le brevet aurait ainsi été demandé en 1936, la fabrication commençant lors de la publication définitive plusieurs mois plus tard.
 
 
 
     

 

CINE DUX 40 (1948)

Le Cine Dux est un appareil produit par les établissements Sassoli à Milan. Mario Sassoli est l'inventeur qui a déposé le brevet des projecteurs Dux, il était donc normal qu'il ait lui-même produit ce jouet dans son entreprise !

Cine Dux 40
Ditta Sassoli-Milano
~1948
Film 35mm à 2 lignes d'images
Bakélite
PR2-DUXI-001
cm
9
12,5
7

Couvercle de la boîte du Cine Dux 40 italien

 
Comparatif des Dux anglais, otalien et allemand
L'examen du mécanisme indique qu'il est de la même conception que le Dux Kino 40 allemand. On y retrouve ainsi le même moule pour le socle en bakélite, le même guide film, la même molette d'entraînement du film, le même moteur mécanique. Le comparatif ci-contre permet d'évaluer les points de ressemblance et de différence avec les modèles anglais et allemand : aucun doute, cette appareil est de conception allemande.
intéroeur du Dux 40 italien
La partie mécanique étant strictement identique à son homologue allemand, il est très probable qu'ils aient été fabriqués dans la même usine. Dès lors on peut donc estimer que la plus grosse partie de cet appareil a été fabriqué en Allemagne et importé en Italie.
Le capot comporte le nom Cine Dux, ressemblant au modèle anglais mais avec les lettres dorées.
 
La notice jointe à l'appareil est bien écrite en langue italienne, et l'appareil est bien dénommé Cine DUX. Cependant il apparaît évident que ce mode d'emploi est la traduction d'un document original allemand : les images sont celles des notices allemandes. Ainsi la première illustration comporte Le nom Dux Kino allemand, juste au-dessus du nom italien Cine Dux !
Le recto du mode d'emploi confirme l'origine allemande avec le nom du fabricant Markes indiquée sur le transformateur. Le bas de la notice indique le nom de la construction : Dux-Fabbrica.

Deux images de la notice aimablement transmises par Rafael Calle Arrabal
 
Boîte de film pour Cine Dux italien
Les premiers films pour le Cine Dux italien étaient livrés en boîte métallique, similaire à celle des Dux allemands. La marque "Dux Cine" est imprimée en relief sur le couvercle, mais contrairement aux boîtes allemandes le numéro du film n'est pas également estampé mais imprimé sur une petite étiquette type gommette.
Par la suite les films seront distribués plats avec un support carton.
Boîte de film pour Cine Dux italien Quelques films destinés au Dux Cine (ces films sont la même série que les films du Dux MM ou plus tard du Sélic MM) :
4 Il Pirata dell Aria
5 L'Isola del Tesoro
6 L'Arca di Noe
7 La Casa misteriosa
8 Al Polo Nord
9 La Notte di Natale
11 Il Ladro di Miele
Certains films comportent des anomalies curieuses. On peut en citer des exemples :
Sur le film "Blanca Neve", si le titre est en italien le texte des dessins (phylactères) est rédigé en français ! Il en est de même pour le film "Il Circo".
Sur le film "Cappuccetto rosso", le titre est à nouveau en italien mais le texte des dessins est cette fois-ci rédigé en allemand !

Anecdotes relevées par Rafael Calle Arrabal
 
Ce courrier de Mario Sassoli daté du 17 mai 1939 permet de comprendre l'origine des films proposés avec ses appareils : il reverse 5% de ses ventes de films au frères Nicolau. Les films, ou certains d'entre eux, sont bien d'origine espagnole et Mario Sassoli doit payer une redevance pour les diffuser dans d'autres pays. La diffusion devait certainement comprendre celle en Allemagne, il faut en effet noter que sur la facture est précisé "Cine M.M.", dénomination utilisée en Allemagne (et en France, mais sans rapport semble-t-il avec Sassoli)


 
Galep (Aurelio Galleppini, 1917-1994), illustrateur italien, travaillera pour dessiner des bandes pour cet appareil puisqu'il participera à la création des films Dux.
 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurelio Galleppini (28 août 1917, Casal di Pari, Italie - 10 mars 1994, Chiavari, Italie), connu sous le pseudonyme de Galep, a commencé à vivre de son art à partir de 1936 en dessinant dans l'hebdomadaire Mondo Fanciullo. En 1940, installé à Florence, il publie dans le magazine L'Avventuroso (dans lequel son nom sera orthographié Caleppini - Ce journal créé en 1903 disparaîtra pendant la guerre en mai 1943). Sa célébrité viendra à partir de septembre 1948 lorsqu'il dessinera le personnage de western Tex Willer, sur le scénario écrit par Gianluigi Bonelli (avec lequel il avait commencé à collaborer dès 1941). Son personnage de Tex se répendra dans toutes l'Europe et sera repris par de nombreux illustrateurs.

 

     
 
le Ciné Zanetti

Plusieurs fois cité dans les différents sites et forums d'internet, je n'ai aucune confirmation qu'un tel appareil n'ait réellement existé. Nom de l'appareil, nom de marque, la question reste posée...
Le seul éclairage qui pourrait être apporté est la demande de brevet déposé en Espagne le 18 juillet 1935 par Domingo Zanetti Linares concernant un projecteur cinématographique (Bulletin Officiel espagnol de la Propriété Industrielle N°1183 du 16 décembre 1935, brevet N° 139 296).
 
     
 

Quelques appareils intéressants :
Projecteurs pour images fixes (en bandes)
Festacolor
Harbert Sas Milano (Kenner)
Licence Walt Disney / Kenner . Voir le Give.a.Show de l'américain Kenner
196x (1965 Walt Disney Donald; 1967 Braccobaldo; 1971 Walt Disney; Paperon in Paperopoli; 1978 Guerre stellari)
Un grand classique

(Ref 1, 2 ,)


2 boîtes de films Festafilm pour projecteur Festacolor 1977
     
Diavedo Projector Diapositive Pinocchio
Diavedo
MUPI
   
Super Proiettore
Hamtaro
   
       
Projecteurs pour films (en cassettes)
Minicinex
Harbert
(1977 Guerre Stellari)
(site 1, )
1970 Harbert
 
Minicinex Topolino (Mickey)
Harbert
197x (689)
Licence Disney et Kenner
Film 8mm.
   
Minicinex Pop
Harbert
(677)
   
Motorcinex Walt Disney Show
1972
version motorisée du Minicinex
   
Super Gulp Projector
MUPI
197x
(site 1, )
P25 Projector
MUPI (voir le Movie Projecteur de l'anglais Mettoy)
198x
Mini film super 8.
http://www.tons-of-toys.com/anime/tot_barra_animetoys.html#goldmupi
      http://www.tons-of-toys.com/anime/tot_barra_animetoys.html#goldmupi
Ciao
MUPI
197x
super 8 sonore
 
Moviton System

1961
Disque d'images pour projecteur Moviton  
       
Projecteurs à main
Memo Cinema
Gioco
   
       
Style téléviseur
 
Fonovideo
disques sonores et visuels Discovideo.
 
Telemax
IGC
196x
Cinevisor
MUPI
brevet italien 1133555 demandé le 10 janvier 1980. Lle même brevet sera déposé dans de nombreux pays : en Allemagne (DE3101137 ), en France (FR2473893 ), au Royaume-Uni (GB2069166), au Japon (JP56143554), en Espagne (ES8201428)
super 8mm
Version classique puis sonorisée (site 1, 2, )
  Brevet italien Vue intérieure du Cinevisor & projector
Proiettore
Lamy
   
Telejet


super 8mm
 
       
Visionneuses pour images fixes (en bandes)
Jolly Films

Ciro.
1955
Brevet du 10 novembre 1955 déposé par Fortunato di Marino, 5 via Farina, Modène, Italie
Film 8mm.
Le même brevet sera demandé en France le 8 novembre 1956 (#1163159), au Royaume-Uni le 12 novembre 1956 (#800,759), en Espagne le 25 août 1959 (#251713)
Arrow Movie Viewer
CIRA
196x
8 mm
Face avant et arrière de la boîte  
       
Visionneuses pour films (en cassettes)
V35
MUPI
1978 (1978 #2040 Captain Harlock; 1978 Candy; 1978 Godrake; 1979 Remi; 1979 Mazinga Z; 1981 Puffi)
Films publiés : Missili spaziali, Attacco extraterrestre, Mostro d'acciaio, Le ali di Mazinga, Guerra spaziale, Guerra Cosmica MUPI V 35 movie Viewer, art. 2042. Année 1979
Version française Version allemande  
Spiderman, année 1979
Telepocket Max
IGC.
197x
 
       
       
Episcopes
Vistarama Episcope Projector
Distribué aux USA par Foster-Tren Inc.
Craft Master
Navir Foster-Trent.
épiscope
lampe 60W (possibilité 75W)
 
     
Théâtres
Miracolor
1974
cassettes
   
Cine Asso
Ingap, Padoue (Italie)
193x
   
 
     
mise à jour le dimanche 1 mars, 2009 /// http://project.mettavant.fr

Selic, Jecktor, Minicine, toy, projector, viewer, Dux, Nic, vintage, projecteur, projektor, proiettore, proyector