Les inventeurs

Les grands noms de l'invention et de la diffusion des projecteurs à images alternées ne sont pas très nombreux : j'en retiendrai principalement trois.

L'histoire commence en 1931 par la famille espagnole Nicolau qui, la première, imagine cette animation simple par la projection alternée de deux séquences d'images. L'effet est assez satisfaisant pour que ce type d'appareils se répande rapidement dans toute l'Europe et l'Amérique du Nord.
Après cette première idée basée sur un volet obturateur mécanique coupant alternativement le faisceau des deux images projetées, l'idée sera reprise avec cette fois une commande alternée électrique des ampoules du projecteurs imaginées par l'italien Mario Sassoli. Il développera ainsi en 1935 le principe du Dux allemand, anglais ou suisse et du Egda français.
Mario Sassoli travaillera sur certains jouets avec Miguel Enrique Nebel. Ce travail sera utile puisque Miguel Enrique Nebel reprendra le principe des images alternées en 1946 avec le Minicine anglais, en portant l'animation sur 4 bandes d'images.

Quelques autres noms apparaîtront, mais principalement au titre de dépositaires du brevet dans le pays d'accueil ou d'industriels.



Un exemple amusant concerne François Lembo : cet entrepreneur français créera en 1941 la société Selic en s'associant à Mario De Andreïs, le fils du fabricant du Egda MM (inventé par Mario Sassoli) et fabriquera le Ciné Sélic. En 1950 François Lembo déposera en France une demande de brevet pour un accessoire distribuant du savon liquide : cette idée sera reprise en Angleterre en 1951 par un certain Miguel Nibel, le créateur du Minicine anglais !... Les relations entre Lembo et Nebel, Nebel et Sassoli étaient donc assez étroites pour favoriser ces stimulants échanges d'idées.

La fin de carrière de ses auteurs (Sassoli ne publiera plus rien après 1940, Nebel après 1961) coïncidera avec la fin des projecteurs à images alternées, fin précipitée par les projecteurs 8mm et la télévision (aux Etats-Unis avant les années 1940 avec les Talkie-Jecktor, Uncle Sam et Nic, en Europe jusqu'en 1965 avec les Dux TV, Super Nic, Midi-Ciné et Super Minicine).




 


Famille Nicolau
A venir...




Tomas Nicolau Riba

Demandes de brevet déposées par Tomas Nicolau Riba
Date dépôt
Date délivrance
Contenu
18716
28 février 1896
9 avril 1896
Emballage pour papier à cigarettes
44159
3 octobre 1908
17 octobre 1908
Procédé de production continue de papier à cigarettes
44174
6 octobre 1908
20 octobre 1908
idem
44289
28 octobre 1908
18 novembre 1908
idem
58247
11 mai 1914
5 juin 1914
Amélioration du procédé
63504
6 décembre 1916
12 décembre 1916
Procédé de fabrication de papier carton
64151
22 mars 1917
23 mars 1917
Procédé de fabrication de papier carbone
82555
7 août 1922
7 avril 1923
Papier carbone de couleur


 


Le dépôt d'une demande de brevet n'est pas toujours facile. Un exemple en est donné lors de l'attribution des brevets 174 177 et 174 178 : dans le Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle, Espagne, N° 1424 du 1er août 1946, la demande est suspendue car la notice explicative était estimée insuffisante.
Il faudra alors attendre le Bulletin 1432 du 1er décembre 1946 pour que, l'erreur rectifiée, les deux brevets soient finalement accordés.

Cliquez sur les images pour avoir les 2 brevets.
La même déconvenue avait été vécue dès 1932 avec la demande de brevet décrivant la première amélioration des projecteurs Nic. (Bulletin du 1er mai 1932) Il sera finalement accordé le 1er juin 1932.
 
Marque NITOR déposée le 29 mai 1947 (publiée au Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle, N°1447 du 16 juillet 1947)
Marque NIKITO publiée le 16 juillet 1935.



Josep Maria Nicolau, ingénieur industriel. En 1954 il déposera un brevet (attribué le 1er mars 1955 sous le numéro 219005) concernant le traitement chimique de la bauxite.
Immeuble de Madrid pour lequel un des architectes était Ramon Nicolau, cousin des deux Tomas et Josep Maria, les créateurs du Nic. Ses talents graphiques seront essentiels car il sera le premier dessinateur des films Nic.




Mario Sassoli
Au cours de mes recherches débutantes, j'avais vu apparaître son nom uniquement en Italie comme importateur du projecteur Nic. J'avais même appris qu'il était susceptible d'avoir fabriqué quelques projecteurs de type Dux. Mais la suite de mes recherches démontra que son rôle dans la diffusion des projecteurs à images alternées était plus important.
signature Sassoli
Ses inventions
En effet le rôle de Mario Sassoli dans l'histoire des projecteurs à images alternées était essentiel : Mario Sassoli est l'inventeur des petits projecteurs en bakélite, les successeurs du gros projecteur Nic ! Il déposera sa première demande de brevet en Allemagne le 21 mars et 3 avril 1935, qu'il obtiendra le 16 septembre 1937 avec effet au 4 avril 1935. Cet appareil sera construit par la fabrique Markes & Co à Lüdenscheid (Allemagne), sous le nom de Dux Kino MM.

D'autres brevets pour le même appareil seront ensuite obtenus dans divers pays :
- demande le 24 avril 1935 en France : brevet délivré le 12 août 1935, le Ciné Egda MM sera fabriqué par les établissements Egda de Marseille),
- demande au Royaume-Uni : brevet obtenu avec effet au 29 avril 1935, un prototype en métal moulé sera fabriqué en 1945 par Martin Lucas Ltd, mais en 1947 c'est Ken Harding qui fabriquera un modèle en bakélite sur la base d'un autre brevet,
- demande en Espagne déposée le 29 octobre 1935 et obtenue le 16 janvier 1936,
- demande aux Etats-Unis : brevet obtenu le 14 juillet 1936 avec effet au 2 juillet 1935.
Je suppose que le même brevet sera obtenu en Italie et en Suisse.
Quelques temps plus tard, le projecteur sera modifié en remplaçant la commutation électrique des ampoules par un volet obturateur, retrouvant ainsi finalement la technique initiale du Nic espagnol ! Ce ne sera pas Sassoli mais l'entreprise allemande Markes qui déposera la demande de brevet en Allemagne le 21 avril 1950, en France le 3 octobre 1950, en Suisse le 26 octobre 1950, au Royaume-Uni le 1er novembre 1950, ...

Toujours cette même année 1935, Mario Sassoli, alors qu'il dirigeait son entreprise Ditta Sassoli située 22 via Monte Napoleone à Milan, avait pris contact avec Aurelio Gallepini, un jeune dessinateur qui deviendra célèbre sous le surnom de Galep. C'est lui qui dessinera les premières bandes pour les projecteurs Dux.

En 1935 Mario Sassoli avait également eu l'occasion de travailler avec Miguel Nebel, le futur inventeur du Minicine anglais, sur différents projets d'appareil photographique ou de projecteur à écran intégré. Il le retrouvera en 1937 sur des travaux concernant des jouets tels que des animaux mécaniques, une course de petits chevaux, un folioscope (flip-book) publicitaire,...

En 1939 il verse toujours une redevance comerciale aux frères Nicolau, démontrant ainsi qu'il n'avait pas voler illégalement leurs brevets.
Il ne déposera plus aucune demande de brevet après 1939.

En 1940-1941 il est toujours à Milan où il propose des produits cosmétiques et capillaires.

En 1948 l'office des brevets anglais note sur le brevet 460.704 de 1937 que la nouvelle nationalité de son auteur est l'Argentine.


Ses inspirations
Dans le parcours de mes recherches, j'avais pu constater que les échanges entre inventeurs avaient eu lieu et que les inspirations étaient parfois croisées. L'invention de l'image alternée, les personnages des films, les détails techniques étaient repris, modifiés, copiés...
Un exemple intéressant nous est donné par Mario Sassoli avec la forme du logotype de la marque Nic iltalienne :
+ =
On y perçoit clairement le croisement :
- d'un personnage dessiné connu (ici le Mickey (Topolino) de Walt Disney, en Allemagne le Dux se parera d'une Betty Boop stylisée, aux Etats-Unis ce sera le Mickey Mouse Movie Jecktor)
- la technologie du Nic espagnol reprise sous la forme de la trompe de l'éléphant blanc de la marque des frères Nicolau !



Miguel Enrique Nebel Alvarez (variantes : Migual, Henrique)
Etrange personnage que ce créateur : sa nationalité variera chaque année du citoyen de l'Uruguay, de la France, de l'Italie ou de l'Argentine. De plus il déposera directement certains brevets mais passera souvent hors d'Espagne par un intermédiaire ou un associé : Mario Sassoli, Octave-Gonzalès Roura, Fritz Pächt ,...

Ses domiciles seront également hétéroclites :
- à Paris, 115 bis rue de la Tour (fin des années 1920) puis 18 rue des Pyramides (début des années 1930),
- à Barcelone ,99 Paseo de Gracia (en 1930), à Madrid en 1942 au consulat de l'Uruguay, en 1945 toujours à Madrid, 40 Rafael calvo, à l'hôtel Ritz (vers 1947), à Altafulla, 7 calle de San Martin, province de Saragosse (toujours 1947) ou à nouveau Barcelone, 2 Bory Fonesta (vers 1963)
- chez son co-auteur italien Mario Sassoli, 22 via Monte Napoleone, Milan (vers 1937)
Il sera également au hasard de sa vie résident new-yorkais.

Lors de sa fin de carrière, vers la fin des années 1950, cet inventeur prolixe signera ses inventions en collaboration avec son épouse, Mme Nebel née Maria Rosa Macaya de Rigalt.

http://photosvilles.wanadoo.fr        
18 rue des Pyramides
Paris 1er
115 bis rue de la Tour
Paris 16ème
       

Ses inventions
Dans les premières années de son activité (années 1920), il imaginera des jouets (animaux mécaniques, meubles de poupée) tout en travaillant sur l'automobile (autour de 1930 il se consacrera notamment à l'étude de pompes à essence en collaboration avec Octave-Gonzalès Roura).
C'est au cours des années 1930 qu'il travaillera sur différents jouets en compagnie de Mario Sassoli (l'inventeur du Dux Kino), ce qui le conduira en 1946 à déposer le brevet du Minicine anglais, sa propre version du projecteur jouet à images alternées. Entre temps c'est dans cette période féconde qu'il travaillera avec de nombreux co-auteurs sur des objets très variés tels que des meubles en kit, des ponts élévateurs, des presse-fruits ou des fers à repasser !
Il finira sur des travaux pratiques tels que l'usage du savon liquide ! Ce brevet sera repris en France par François Lembo dont la société Sélic était le fabricant en France des Nic et des appareils type Dux. Le monde des inventeurs du cinéma à images alternées est bien petit !





mise à jour le dimanche 20 juin, 2010 /// http://project.mettavant.fr/