PETITE CHRONOLOGIE DES GRANDS NOMS DE L'ASTRONAUTIQUE



Les inventions trop au-dessus de leurs époques restent inutiles juqu'au moment où le niveau des connaissances générales est parvenu à les atteindre. - Napoléon III

"Une fusée est un canon qui recule"

Catégories écrivain, visionnaire, vulgarisateur
  scientifique, théoricien, mathématicien
  praticien, expérimenteur, utilisateur, ingénieur
  mes évaluations

 


LUCIAN de Samosate

Λουκιανός
auteur satirique

Grèce
o ~125, Samosate (Syrie)
+ ~192
- ~160 : dans son livre Vera historia il décrit un voyage vers la Lune. Cette longue fable fantastique débute par une mise en garde invitant à méditer sur le texte pour en tirer mieux profit : « comme tous les gens soucieux de leur corps, les athlètes ne se contentent pas de se maintenir en forme par des exercices : le moment venu, ils s’inquiètent aussi de détente – c’est d’ailleurs, pensent-ils, la partie essentielle de leur entraînement. De même, quand on se livre à l’étude, il est bon, après une copieuse lecture, de relâcher la réflexion pour se préparer à l’effort suivant ». Dans une des aventures le héros est emporté sur la Lune par un puissant tourbillon, dans l'autre le héros utilise des ailes d'oiseaux (vautour et aigle).
- 1634 : réédition en anglais, puis nombreuses autres rééditions de ce texte redécouvert.


Aulus GELLIUS

grammairien, compilateur ("encyclopédiste")

Rome
o ~115 à 130
+ ~180
- ~177 : publie un imposant ouvrage de 20 volumes Noctes Atticæ, compilation diverse de tout ce qu'il a appris et découvert. Il y décrit l'amusante expérience faite par Archytas (Ἀρχύτας) 600 ans auparavant dans la ville de Tarentum : un pigeon en bois guidé par une corde est propulsé par un jet de vapeur d'eau et parcourt 200 mètres.  

  Publius Flavius VEGETIUS RENATUS
Végèce


o 383
+ 450
- ~430-435 : publie Epitoma rei militaris, plus connu sous le nom De re militari. Dans le chapitre 44 il y décrit des substances incendiaires.
- 1408 : traduction anglaise par John WALTON.
- 1474 : première édition en livre.
 

CALLINICUS
Kallinikos Καλλίνικος
architecte

o ~600, Héliopolis (Syrie) Baalbek
+

A gauche : monnaie représentant l'empereur Constantin IV Pogonat. Callinicus s'était réfugié auprès de lui et lui avait donné son secret.
- ~670 : invente le feu grégeois, cette matière enflammée projetée sur les ennemis qui ne peuvent l'éteindre. Le secret de sa fabrication a longtemps été jalousement gardé. C'est l'ajout de salpêtre à un mélange de naphte, soufre et bitume qui lui donnait la propriété de brûler même dans l'eau.
- 673 : le feu grégeois est utilisé avec succès à Constantinople par la flotte byzantine contre les envahisseurs arabes. Des "lance-flammes" étaient installés à la proue et la poupe des navires, leur permettant de brûler les navires assiégeants.


FIRDAUSI / FERDOWSI

Hakīm Abū l-Qāsim Firdawsī Tūsī

écrivain

Perse
o 935, Tus
+ 1020
- 1010 : publie son poème épique de 60 000 versets, Sha-Nama contenant un récit de voyage dans l'espace. Le roi Kai-Ka demande à un groupe de sages la façon de s'envoler vers la Lune : le vol était obtenu par quatre puissants aigles accrochés à un trône, attirés par un morceau de viande tendu devant eux.  


Tseng KUNG-LIANG
Zeng Gung-Liang
fonctionnaire



A gauche :
empereur Renzong, dynastie Song
o 30 mai 1010
+ 30 avril 1063
- ~1045 : à la demande de l'empereur Renzong, il publie son livre encyclopédique Wu ching tsung yao ,compilation de tout ce qui était connu. Bien que des poudres inflammables aient été découvertes plus de 200 ans avant JC, ce livre est le premier décrivant la formule d'une poudre efficace, à base de salpêtre (76%), de soufre (10%) et de charbon de bois (14%), avec éventuellement d'autres produits donnant des flammes colorées. Ce n'était pas encore une poudre détonante, mais un mélange inflammable à lancer sur des assaillants.
- 1123 : les éditions originales du livre sont perdues, quelques rares copies subsistent.
- 1231 : réédition
- 1780 : est inclus dans le livre Ssu Khu Chhüan Shu.

Les auteurs étaient trois : Zeng Gongliang , Ding Du , et Yang Weide

 
Marcus GRAECUS
Marc le Grec
alchimiste
- ~1230 : publie son opuscule Liber ignium ad comburendos hostes. C'est la première publication occidentale de la formule de la poudre noire : 1 partie de soufre, 2 parties de carbone (charbon de bois de tilleul ou de saule) et 6 parties de salpêtre (salpêtre naturel purifié par lessivage, filtration puis cristallisation).

il n'est pas certain que ce personnage ait réellement existé : peu importe son auteur, ce petit opuscule reste un document historique daté.

 


o Norvége
- ~1250 : publication du livre pédagogique Konungs skuggsjá (en latin Speculum Regale). A la fin du chapitre 37 l'auteur conseille le mélange de charbon et de soufre pour attaquer les navires.  


Roger BACON

philosophe, théologien, alchimiste

o 1214, Lichester (Somerset, Angleterre)
+ 11 juin 1294, Oxford
- 1257 : dans son ouvrage De Secretis Operibus Artis et Naturæ et de Nullitate magiæ il donne la formule de la poudre sous forme d'anagrammes.  

Albertus MAGNUS
Albert le Grand, Albrecht von Bollstädt


o entre 1193 et 1206, Lauingen (Souabe, Allemagne)
+ 1280, Cologne (Allemagne)
- 1221 : moine dominicain
- 1248 : fonde à Cologne l’École supérieure de théologie
- ~1270 : publie son encyclopédie en 26 volumes, De animalibus. Il y parle du salpêtre, non pour l'usage en poudre à canon mais comme base de l'acide nitrique.

- 1931 : est canonisé par l' Eglise catholique, il est fêté le 15 novembre.
 

 
Najm al-Din Hassan AL-RAMMAH

Hasan


Syrie
- ~ 1295 : publie son livre Kitab al-Furusiya al munasab wal-harbiya, compilation de tout ce qui était connu à l'époque sur la poudre à canon, sa composition, la purification chimique des éléments, son utilisation dans les "flèches chinoises". Il propose une torpille propulsée par une fusée (reconstitution ci-contre). Construite par l'assemblage de deux coques métalliques ("casseroles"), cette torpille était remplie de naphte, de poudre de métaux et d'un bon mélange (salpêtre, appelé alors "neige chinoise"), deux tiges faisant gouvernail l'aidaient dans sa direction.
- 1311 : la descrition de cette torpille en forme d'oeuf est reprise dans le livre du physicien Yusuf ibn Ismail Al-Kutub.


Bertault SCHWARTZ

Berthold
moine

o ~1318, Freiburg im Breisgau (Allemagne)
+ ~1384 , Venise (Italie)
- 1369 : c'est la date qu'on lui accorde pour sa découverte de la poudre à canon .
- 1378 : enseigne l'artillerie aux vénitiens.

  Tadeusz PRZYPKOWSKI - 1380 :  


Konrad KYESER von Eichstädt

militaire

o 1366, Eichstätt (Franconie, Allemagne)
+ après 1405
- 1402 : exilé en Bohême.
- ~1405 : publie son livre Bellifortis. C'est une description très illustrée des techniques militaires de l'époque dont les fusées.

 


Jiao YU + Liu JI



Liu JI
o
+ 16 mai 1375 (
Chine)

- 1412 : première publication connue de leur livre Huo Lung Ching, écrit 40 ans auparavant, sur la poudre à canons, sa composition et son efficacité : c'est le premier livre chinois connu sur ce sujet, même si l'usage de la poudre en Chine est bien antérieur à cette date. Il y est également décrit un système de propulsion dans lequel une fusée ayant consumé sa poudre allume automatiquement une deuxième fusée : c'est la première théorie connue des fusées à étage.


Jacomo FONTANA

Joanes de Fontana
médecin, naturaliste, physicien

o ~1393
+ ~1455

- 1420 : publie Bellicorum instrumentorum liber. Il y décrit notamment une torpille flottante poussée par une fusée (cf. ci-dessus Hassan Al-Rammah) ainsi qu'un engin roulant propulsé par fusée (image ci-contre).

 
Byun EEE-JOONG

Corée
~1450 : fabrique en grande série des flèches équipées d'une bombe incendiaire attachée à leur base. Cette forme fera croire à des fusées.  

 
Bertrandon De la BROCQUIERE


o ~1400 (Guyenne, France)
+ 9 mai 1459, Lille (France)
- 1457 : publie son livre Voyage d'outremer et retour de Jerusalem en France par la voie de terre,pendant le cours des annees 1432 et 1433. Il y note que les maures détiennent le secret du feu grégeois.

Roberto VALTURIO
ingénieur militaire

o 10 février 1405, Rimini
+ 30 août 1475 , Rimini


à gauche : image extraite du livre
- 1472 : publie à Vérone De re militari. Ce livre avait été écrit entre 1455 et 1460, de nombreuses copies du manuscript ayant circulé avant la publication en livre. Ecrit en latin.
- 1483 : version italienne du livre.
- 1532 : son livre est réédité à Paris, en latin.
- 1555 : traduction en français de Loys MEIGRET.


Wan HOO



Corée
- ~1500 : il aurait tenté l'expérience de faire s'envoler au moyen de 47 fusées à poudre un fauteuil sur lequel il était assis. L'ensemble était accroché sous un double cerf-volant. L'expérience se termina, dit-on, par une effroyable explosion. Cette histoire est sujette à caution.


Ludovico ARIOSTO
L'Arioste
écrivain

- 1516 : publie Orlando Furioso (Roland Furieux). Dans le 34ème chant de ce poème épique il décrit un voyage vers la Lune dans un char tiré par quatre cheveaux fougueux.


Niccolo Fontana dit TARTAGLIA

mathématicien

Italie
o 1499, Brescia
+ 1557, Venise
- 1537 : publie La Nova Scientia sur l'application des mathématiques à l'artillerie. Il décrivit de nouvelles méthodes balistiques et de nouveaux instruments ainsi que des tables de tir.
Il fut l’un des premiers à résoudre une équation du troisième degré.
 

 


Vannoccio BIRINGUCCIO

Vannocio, Vanocio
métallurgiste

o 20 octobre 1480, Siena (Italie)
+ ~1539

- 1516 : sa famille quitte Sienne soumise aux troubles. Il y reviendra en 1530.
- 1538 : directeur de la fonderie papale de Rome.
- 1540 : dans son ouvrage posthume De La Pirotechnia il tente une explication sur la force qui fait voler les fusées. Cet ouvrage comporte 10 livres.
- 1556 : traduction française par Jacques Vincent.


Conrad HAAS

artilleur
chef du dépôt d'artillerie de Hermannstadt (Sibiu) , principauté de Transylvanie (entre 1550 et 1570)

o ~1509, Dornbach (Autriche)
+ 1576, Hermannstadt, aujourd'hui Sibiu (Roumanie)
- 1529 : imagine le principe de la fuséeà étages.
- 1536 : propose la "maisonnette volante", une maisonnette soulevée dans les airs par des fusées et permettant de voyager.
- 1555 : effectue un premier lancement d'une fusée à étages, le succès étant admiré par des milliers de spectateurs.
- 1555 : ailettes de stabilisation en forme d'ailes delta, systèmes d'allumage des étages à carburant solide.
- 1556 : termine son livre Kunstbuch commencé en 1529 (282 pages dont 209 sur la technique des fusées)


George BAUER

Georg Pawer, Agricola
médecin

o 24 mars 1494, Glauchau (Saxe, Allemagne)
+ 21 novembre 1555, Chemnitz (Allemagne)
- 1527 : médecin
- 1556 : publication posthume de son oeuvre principale De re metallica.
 

  anonyme français - 1561 : publication du Livre de canonnerie et artifice de feu.

 
Girolamo CATANEO

Cattaneo, Cataneus
ingénieur militaire, architecte

o Novare (Italie)
- 1564 : publie à Brescia son traité Opera nuova di fortificare, offendere et difendere, et far gli alloggiamenti campali. Traduit en français par Jean de Tournes (Tornaesius) à Lyon en 1564, puis en latin à Genève en 1600 (De Arte Bellica).
- 1567 : publie à Brescia Auuertimenti et essamini intorno a quelle cose che richiedono a vn perfetto bombardiero qui est la reprise de la deuxième partie du livre précédent, augmentée.
- 1587 : publie à Brescia une nouvelle version de son traité des fortifications sous le titre Dell'arte militari libri. Réimprimé en 1608.
 


Girolami RUSCELLI

Alessio Piemontese, Alexius Pedemontanus
alchimiste

o 1500 ou 1504, Viterbo
+ 1566, Venise
- 1568 : publie à Venise Precetti della militia moderna, tanto per mare, quanto per terra, dédié au commandant espagnol Alessandro Farnese. Il y décrit engins, bombes et feux d'artifice.
- 1620 : traduction allemande à Frankfurt de son Kriegs und Archeley Kunst.

  William BOURNE of Gravesend
Bourn
mathématicien

o 1535
- 1582
- 1572 : écrit William Bourns booke of artillery, la version préliminaire de son livre The Arte of...
- 1578 : publie à Londres The Arte of Shooting in Great Ordnance . réédité en 1587 et 1643.
 

  Thomas DIGGES
Diggs
astronome, militaire, mathématicien

o 1546
+ 24 août 1595, Londres (Angleterre)
- 1571 :
- 1579 : publie un traité sur les usages militaires de la géométrie, Stratiocos, livre commencé par son père.
- 1579 : publie Arithmetical military treatise.


Fils de Leonard DIGGES, mathématicien (o ~1520, Digges Court (Kent, Angleterre) + ~1574).
 

  Gabriello BUSCA
Gabrielo, Gabriele


o ~1540
+ 1605
- 1584 : publie à Venise son Istruzione dei Bombardieri.
- 1585 : publie à Turin son traité Della espugnatione et difesa delle fortezze.
- 1606 : publie à Milan Della Architeltura militare.

 
Luys COLLADO

Luis Colliado
ingénieur d'artillerie, capitaine

o Nebrixa Lebrija (Andalousie, Espagne)
= 1592
- 1586 : publie à Venise la version italienne de Practica manuale di artegliera. Il propose des fusées pour éclairer les lieux de batailles (sièges)
- 1592 : publie la version en langue natale espagnole à Milan.

Seule la 6è édition contient un chapitre (n°11) sur les feux d'artifice.
 

 
Diego GARCIA de PALACIO

militaire, docteur en droit canon

o ~1530 (Asturies, Espagne)
+ >1580
- 1570 : découvre les ruines de Copan au Honduras.
- 1583 : publie à Mexico ses Dialogos Militares. Il y fait quelques descriptions de la poudre à canon et de l'artillerie.
- 1587 : publie à Mexico Instrucción Nautica para el uso de las Naos.
 


Giambattista Della PORTA

Giovanna Battista Della Porta
physicien, opticien, alchimiste

o ~1535, Vico Equense (Italie)
+ 4 février 1615, Naples (Italie)
- 1563 : publie un livre de cryptologie De Furtivis Literarum Notis.
- 1589 : publie sa troisième et importante édition de Magia naturalis, 20 volumes dans lequels il aborde un large éventail de sujets allant de la cuisine à l'optique, la pneumatique ou la physionomie, mais aussi la force de la vapeur et la pyrotechnie.
 


Thomas HARRIOT

Hariot
mathématicien, astronome

o 1560, Oxfordshire (Oxford, Angleterre)
+ 2 juillet 1621, Londres (Angleterre)
- 1590 : étudie la balistique. Bien qu'il ait pris de très nombreuses notes de ses recherches, ses travaux oubliés pendant près de deux siècles ne seront jamais publiés.
- 1607 : détermine que la trajectoire est une parabole.
 

  Franz Joachim BRECHTEL
musicien, poète, artilleur

o 9 décembre 1554, Nürnberg (Allemagne)
+ 20 septembre 1593, Nürnberg (Allemagne)
- 1591 : publie à Nuremberg Buchsenmeisterei und Feuerwerkerei.

 
Johann SCHMIDLAP

artificier

Allemagne
- 1591 : dans son petit ouvrage sur l'art pacifique de la pyrotechnie publié à Nuremberg il imagine une petite fusée montée sur une plus grosse ("fusées escaliers") afin d'atteindre une altitude supérieure.  

 

Jean BEAVIE
Jean Bovy
Johan


o Lütrich

- 1591 : publie à Liège La pyrotechnie militaire dans laquelle il fait une esquisse d'un multi-missile destiné à surmonter l'attraction de la terre.  

 
Daniel DAVELOURT

Davelcourt, Davelours

Ecosse

o
- 1597 : publie à Paris Briefve Instructions Sur Le Fait De L'artillerie de France.
- 1606 : publie L’Artillier.
- 1608 : publie L'Arsenal et le magasin d'artillerie.
- 1617 : publie à Paris L'Art et la conduite des eaux sur le fait de l'Artillerie de France et ses dépendances. Réédité en 1640.
 


Joseph BOILLOT

Joseph de Boillot

o 1560
+>1603
- 1592 : publie à Langres Pourtraits et figures de termes pour user de l'architecture.
- 1598 : publie à Chaumont-en-Bassigny Modelles, artifices de feu et divers instrumens de guerre.
 

 
Gabriele BUSCA da Milano

Gabrielo

o ~1540
+ 1605
- 1585 : publieDella espugnatione et difesa delle fortezze.
- 1598 : publie à Turin Istruttione de' bombardieri.
 

 
Eugenio GENTILINI


o 1529, Este
+
- 1598 : publie à Venise Instruttione di artglieri. (Il Perfetto Bombardiere)  

 
David RIVAULT de FLURENCE



o 1571, près de Laval (France)
+ janvier 1616, Tours (France)
- 1605 : publie à Paris Les elemens de l’artillerie concernans tant la theorie que la pratique du canon.
- 1608 : deuxième édition augmentée L’invention description & demonstration d’une nouvelle artillerie qui ne se charge que d’air ou d’eau pure, & à neantmoins une incroiable force. Plus d’une nouvelle facon de pouldre a canon tres-violente qui se faict d’or, par un excellent & rare artifice non communiqué jusques à present. L’histoire du progrez & des premiers usages des armes à feu tant recentes qu’anciennes, est deduitte en l’avant-propos.
 

  Онисим Михайлов
Onissim Mihajlov
- 1607 : publie став ратных, пушечных и других дел, касающихся до воинской науки (le Statut d'autres affaires militaires, de canon et concernant jusqu'à la science militaire). Il y énumère les modes de production, la conservation et l'utilisation pratique des fusées.
- 1621 : deuxième édition.
 

  Leonhard ZUBLER
Leonhardt


o 1563, Zürich (Suisse)
+ ~1611
- 1608 : publie Nova geometrica pyrobolia - Neuwe geometrische Büchsenmeisterery.



Christoval LECHUGA

Christobal, Cristobal


o 1556, Baëza (Espagne)
+1623
- 1611 : publie à Milan son Discurso de Artillera.  

 
Adriaen van ROOMEN

Adrien Romain
Adrianus Romanus
mathématicien, médecin

o 29 septembre 1561, Louvain (Belgique)
+ 4 mai 1615 , Mainz Mayence (Allemagne)
- 1579 : calcule 16 décimales du nombre pi.
- 1611 : publie à Francfort Pyrotechnica, hoc est de ignibus festivis joculis et artificialibus libri duo.
 

 
Diégo UFANO

Diego Uffano
capitaine d'artillerie

o
+ 1613
- 1613 : publie son recueil Tratado de la Artillería de tout ce qui était à l'époque connu dans le domaine. Souhaite rapprocher les artilleurs, les ingéneurs et les généraux, et propose des solutions d'optimisation et de méthode.
A propos de la trajectoire, pour lui le mouvement se décompose en trois phases : un mouvement qualifié de «violent», où la trajectoire est pratiquement rectiligne, un mouvement «mêlé» , mélange de mouvement violent et de mouvement «naturel» , celui-ci correspondant à la troisième phase du tir, sensiblement une droite verticale. C'était 74 ans avant Newton...
- 1621 : traduction française de son livre Enseignement de préparer toutes sortes de feux artificiels, tant pour réjouir ses amis, que pour molester & endommager par eau & par feu ses ennemis. Jean Théodore de Bry
- 1628 : traduction anglaise The Gunner, showing the Whole Practice of Artillerie par Robert Norton.
 

 
François THYBOUREL

maître chirurgien

o fin 16è, Gorze (France)
+
- 1620 : publie avec Jean Appier leur livre Recueil de plusieurs machines militaires, & feux artificiels pour la guerre & la récréation.  

 
Jean LEURECHON

pseudo : Henry van Etten
professeur de mathématiques, de théologie

o 1591, Bar-le-Duc (France)
+ 17 janvier 1670, Pont-à-Mousson (France)
- 1624 : publie Récréation mathématique; composée de plusieurs problèmes plaisants et facétieux; en fait d'arithmétique, géométrie, méchanique, optique, et autres parties de ces belles sciences, livre inspiré de celui de Gian Battista Della Porta.
- 1628 : publication à Rouen de la compilation de ses deux ouvrages précédents.
- 1630 : Claude Mydorge publie son Examen du livre des récréations mathématiques .
- ses travaux sont repris en anglais par Willian Leake dans Mathematicall Recreations en 1652 .
 

 
Hendrick HONDIUS

Henricus, The Elder
cartographe

o 1573, Duffel
+ 1649, La Haye ? (Den Hag, Hollande)
- 1624 : publie à La Haye son livre Korte beschrijvinge, ende af-beeldinge van de generale regelen der fortificatie, de artillerie, munition, ende vivres, van de officieren der selve ende hare commissien, van de leger-aerde-wallen, de approchen met het tegenweer, ende van vyerwercken.


Fils du géographe et graveur Jodocus Hondius (o 1563, + 1612) dont il a poursuit l'action.

 
Johann SCHWACH

Schwachius

o
- 1624 : publie à Dresde Von der artigliaria (das ist, von des Geschutzes, der Stücke, Mörseln, Fewerwercke, Petarden, vnd aller darzugehörigen Kunste erster inuention : ihrer Macht, effecten, nutzbarkeit, nothwendigkeit, vnd rechtmessigem Christlichem gebrauch : historische vnd theologische Discurs).  

  Franz-Johann Ammon HELM

o
- 1625 : publie son volumineux ouvrage Armamentarium Principale Oder Kriegsmunition und Artillerey=Buch. Darinnen beschrieben, où il décrit la fabrication des bombes, canons et feux d'artifice.


Joseph FURTTENBACH

mathématicien, architecte

o 1591
+ 1667
- 1627 : publie à Ulm son livre Halinitro-Pyrobolia, premier livre allemand d'artillerie  

 


Robert NORTON

Northon

o 1574, Sharpenhow (Bedfordshire, Angleterre)
+ 19 février 1635, Canterbury (Londres, Angleterre)

- 1628 : publie à Londres son livre The Gunner. Shewing the whole practise of artillery.  


Francis GODWIN

evêque, écrivain

o 1562, Hannington, Northampshire
+ 1633, Hereford
- 1629 : écrit The Man in the Moone qui ne sera publié qu'en 1638, après sa mort. Plus imaginatif que scientifique, ce texte explique comment domestiquer des cygnes sauvages afin d'emporter le héros vers la Lune lors de leur migration. Les habitants de la Lune sont d'apparence humaine, plus grands et vivant plus longtemps.
- 1835 : dans une note annexée à Hans Pfaall, Edgar Allan Poe parle de The Man in the Moone en ces termes : "J’ai lu récemment un petit livre étrange et assez ingénieux dont la page titre porte : L’homme sur la Lune. […] En dépit des bévues que j’ai soulignées, le livre mérite de retenir l’attention parce qu’il nous offre en toute naïveté un spécimen des idées communément admises à l’époque en matière d’astronomie.".

 
Jean APPIER Hanzelet

maître d'artillerie, graveur, imprimeur
- 1630 : publie son livre La Pyrotechnie de Hanzelet, Lorrain, où sont représentés les secrets des Machines et feux artificiels, propres pour battres toutes Places.

Hanzelet, diminutif de Hans et synonyme de petit Jean, qui lui fut donné pour le distinguer de son père, lui resta toute sa vie.
 

 
Claude MYDORGE

écuyer, trésorier général
- 1630 : publie à Rouen Examen du livre des Récréations mathématiques. > voir Leurechon

 
François de MALTHE

Francis MALTHUS
pseudo : F.D.M.
mathématicien

o
+ 1658, Gravelines (France)
- 1631 : publie son livre Traité des feux artificiels. 8 volumes.
- 1646 : publie son Traité des feux de joies.

Evliya ÇELEBI
historien, voyageur


o 1611
+ 1682
- 1633 : raconte dans son livre de voyages (Seyahatname) le vol réussi par Lagari Hasan Çelebi : dans le cadre des célébrations de l'anniversaire de la fille du turc Murad IV, il entre dans une grande cage avec un sommet conique propulsé par 7 fusées à poudre. L'histoire dit que le vol se passa bien, le passager s'échappant de son engin lors de la retombée et amortissant sa chute dans l'eau de la mer de Marmara avec un système d'ailes imaginé par son frère Hazarfen Celebi.


John BATE

Both






- 1634 : publie The Mysteries of Nature and Art. Essentiellement consacré aux jeux d'eau il aborde brièvement l'usage des feux d'artifice.
- 1635 : publie à Londres The Second Booke Teaching most plainly, and withall most exactly, the composing of all manner of Fire-works for Tryumph and Recreation. Ce petit volume de 50 pages, deuxième version fortement augmentée de son texte de 1634, bien illustré rassemble toutes les informations essentielles de la pyrotechnie.
- 1654 : troisième édition de ses travaux.

Newton indiquera que le livre de Bate l'avait beaucoup inspiré. Il en utilisera largement les travaux pour son livre de 1659 Pierpont Morgan Notebook.


John BABINGTON

Johannes
mathématicien

- 1635 : publie à Londres Pyrotechnia, or a discourse of Artificiall Fire-works.


Galileo GALILEI
Galilée
physicien, astronome

o 15 février 1564, Pise (Italie)
+ 8 janvier 1642, Florence (Italie)
- 1638 : publie à Leyde Discorsi e dimostrationi matematiche intorno a' duo nuove scienze, attenenti alla mecanica e i movimenti local. La troisième et dernière partie traite du "mouvement violent, c'est-'à-dire des corps projetés", où est reconnue la nature parabolique de la trajectoire.


John WILKINS

écclésiatique, scientifique


o 1er janvier 1614, Fawsley, Northamptonshire
+ 19 novembre 1672, Londres (Angleterre)
- 1638 : il publie son livre sur la découverte du monde de la Lune, The Discovery of a World in the Moone. Dans cette alliance de science et de fiction, certains y voient le premier auteur de science-fiction ! Il y décrit sa foi dans la science qui finirait par trouver la technique permettant à l'homme de voler vers la Lune, dépeint l'apesanteur (l'homme n'ayant plus d'efforts à faire n'aurait plus besoin ni de manger ni de dormir).
- 1641 : publication anonyme de son traité sur la cryptographie Mercury, or The Secret and Swift Messenger.

  Wilhelm CLAESZ van Utrecht



o ,Utrecht
- 1641 : publie à Rotterdam Practyke der Bosschieterye.
- 1659 : réédition de son livre à Utrecht.
- 1695 & 1696 : rééditions à Amsterdam.
 


Evangelista TORRICELLI
physicien, mathématicien

o 15 octobre 1608, Faenza (Italie)
+ 25 octobre 1647, Florence (Italie)
- 1641 : rencontre Galilée à Arcetri.
- 1644 : comme une suite aux travaux de Galilée il publie à Florence De motu graviorum et naturaliter projectorum, où l'on trouve un exposé très complet et très didactique des propriétés de la trajectoire parabolique.
 


Marin MERSENNE

religieux

o 8 septembre 1588, Oizé (Sarthe, France)
+ 1er septembre 1648, Paris (France)
- 1614 : enseigne la philosophie et la théologie.
- 1636 : publie Harmonie universelle, important texte sur la théorie musicale.
- 1644 : publie Cogitata physico-mathematica. dont la dernière partie, qui introduit le mot "ballistique", est consacrée à la science du jet des projectiles, et insiste sur l'influence de la rotation de la Terre.

 
William ELDRED

"Mr. Gunner of Dover Castle"

o ~1562
+ ~1646
- 1646 : publie The Gunner's Glass.  

 
Nathanael NYE

mathématicien

o 1624
+
- 1647 : publie The art of Gunnery.
- 1647 : publie son livre sur les feux d'artifices Treatise of artificial Fire-Works for war and recreation.
- 1670 : réédition
 


Kazimierz SIEMIENOWICZ

Казімір Семяновіч, Casimir
général d'artillerie

o ~1600 , Lithuanie
+ ~1651
- 1632 & 1633 : militaire, participe à la guerre de Smolensk sous les ordres de Mikolaj Abramowicz, premier général d'artillerie lithuanien.
- 1645 : participe au siège de la ville néerlandaise de Hulst, puis retourne en Pologne.
- 1650 : il termine l'écriture de la première partie de son ouvrage Artis Magnae Artilleriae, publié à Amsterdam et par la suite souvent traduit et copié.
- 1650 : la petite histoire dit qu'il est assassiné par les fabricants de fusées, fâchés qu'il dévoile leurs secrets. Il rédigeait la deuxième partie de son traité.


John WHITE


o
+ 1671
- 1651 : publie la première édition de son A rich cabinet.
- 1668 : publication à Londres de la quatrième édition de son livre A rich Cabinet : with variety of inventions, unlock'd and open'd, for the recreation of ingenious spirits at their vacant hours, being receits and conceits of severall natures, and fit for those who are lovers of Natural and Artificial conclusions. As also variety of recreative fire-works. , contenant 70 pages sur les feux d'artifice et armes de guerre enflammées.
- 1653, 1658, 1668, 1671, 1677, 1689, 1684: rééditions.


Savinien CYRANO de BERGERAC

écrivain

o 6 mars 1619, Paris (France)
+ 28 juillet 1655, Sannois (France)
-1640 : engagé dans une carrière militaire il doit y renoncer après avoir reçu un coup d'épée à la gorge lors du siège d'Arras
- 1654 : un soir, en rentrant vers l'hôtel de son protecteur, le duc d'Arpajon, il reçoit une poutre sur la tête. Cet accident marque le début de ses graves ennuis de santé et de sa détresse morale.
- 1656 : le premier volume de son oeuvre posthume L'autre monde parait sous le titre Histoire comique des Estats et empires de la Lune. Il sera suivi en 1662 par la deuxième partie Histoire comique des Estats et empires du Soleil. L'auteur y décrit 8 façons de voler jusqu'à la Lune et 4 jusqu'au soleil, dont un procédé utilisant des fusées à poudre allumées successivement.

  Georges SCHREIBER
Georg

o
- 1656 : publie à Breslau son traité sur l'artillerie Buchsenmeisteren - Diskurs nebst dessen Feuerwerkslaboratorium.
- 1657 : publie à nouveau à Breslau son Introduction sur l'artillerie.
 

  Maria AFFLITO
Maria d'Afflitto
général

Espagne
- 1661 : publie De igne et ignivomis, un traité de sa collection Muniendarum urbium methodus modernus, de munitione et fortificatione.  


Athanasius KIRCHER

encyclopédiste

o 20 mai 1601, Geisa (Thuringe, Allemagne)
+ 27 novembre 1680, Rome (Italie)
- 1652 - 1655 : publie son livre Oedipus Aegyptiacus sur l'égyptologie.
- 1664 : publie Mundus subterraneus, quo universae denique naturae divitiae. Le cinquième chapitre est consacré au calcul des tirs paraboliques.

  Daniel ELRICK
maître canonier

- 1676 : publie à Francfort-sur-le Mein le supplément au livre de Siemienowicz, composé sur base de la traduction allemande faite par Leonardo Beereno.  

 
François BLONDEL

Ncolas-François Blondelle
architecte

o 15 juin 1618 , Ribemont ? (Aisne, France)
+ 21 janvier 1686, Paris (France)
- 1671 : est nommé directeur et professeur de l'Académie d'architecture par Louis XIV
- 1683 : publie L'Art de jetter les bombes qui est le premier ouvrage dans lequel les trajectoires sont définies par de courbes et non une succession de phases (il y examine longuement les principes de Diego Ufano) . Blondel est le premier à pressentir ce que Newton définira quatre ans plus tard.
Prosper Elie Charbonnier dira en 1928 : L'ouvrage ne renferme pas de découvertes, ni même d'idées nouvelles, mais c'est une bonne encyclopédie, bien à jour, de la science balistique de cette époque.

  Johann Siegmund BUCHNER
Jean Sigismond Buchnern

- 1685 : publie à Nuremberg son Theoria et praxis artilleriae (Theoria et praxis artilleriæ - Deutliche Beschreibung, der bey itziger Zeit bräuchlichen Artillerie), 3 volumes parus de 1682 à 1685.


Isaac NEWTON

philosophe, mathématicien, physicien et astronome

o 25 décembre 1642, manoir de Woolsthorpe près de Grantham (Lincolnshire, Angleterre)
+ 31 mars 1727, Kensignton
- 1669 : prend la chaire de mathématiques au Trinity College de Cambridge
- 1687 : publication de Philosophiae naturalis principia mathematica, ouvrage dans lequel il expose notamment le principe d’inertie, la proportionnalité des forces et des accélérations, l’égalité de l’action et de la réaction.
- 1696 : est nommé gardien de la monnaie de l’Angleterre.

Ses travaux s'installeront très progessivement dans la communauté scientifique, soutenus par quelques grandes figures : Clairault, Laplace, Desaguliers,...


Pierre VARIGNON



o 1654, Caen
+ 23 décembre 1722, Paris
- 1690 : publie Conjectures sur la pesanteur .
Ci-contre : gravure représentant le Père Mersenne et Pierre Petit, intendant des fortifications, guettant le retour éventuel d’un boulet qu’il venait de lancer à la verticale, au moyen d’un mortier braqué vers le zénith. Le titre de l'image est "Retombera-t-il ?".

 
Jacques OZANAM

mathématicien

o 1640, Bouligneux (Dombes, France)
+ 3 avril 1717, Paris (France)
- 1694 : publie Récréations mathématiques et physiques. Le troisième tome done des éléments mathématiques pour calculer les dimensions de fusées, leur charge en poudre,...

 
Robert ANDERSON
mathématicien
o
- 1674 : publie à Londres The genuine Use and Effects of the Gunnedemonstrated with Tables of Projection.
- 1696 : publie à Londres The Making Of Rockets, in two parts.


Pierre SURIREY de SAINT-REMY

général d'artillerie

o ~1650, près d'Alençon (France)
+ 1716, Paris
- 1697 : publie à Paris ses Mémoires d'Artillerie.
- 1741 : Bardet de Villeneuve s'inspire très largement de ces travaux pour son ouvrage Science militaire.
- 1745 : Guillaume Le Blond publie à Paris une nouvelle édition augmentée.


Philippe de LA HIRE

mathématicien, physicien, astronome

o 18 mars 1640, Paris
+ 21 avril 1718, Paris
- 1702 : dans l'Histoire de l'Académie royale des Sciences de cette année 1702 est publié le compte-rendu d'une session de l'Académie intitulé Sur les effets du ressort de l'air dans la poudre à canon, & dans le tonnerre. De la Hire y expose ses idées sur l'origine du mouvement d'une fusée (l'air comprimé exerce sa force sur tout l'intérieur de la fusée sauf le côté percé), sur le déplacement progressif du centre de gravité à mesure de la combustion de la poudre, que la baguette qui sert au guidage décale le centre de gravité et donc dévie la trajectoire.

  David RUSSEN
x
- 1703 : publie Iter Lunare or Voyage to the Moon dans lequel le voyageur est propulsé par un puissant ressort.  


Amédée François FREZIER

ingénieur militaire, explorateur, botaniste

o 4 juillet 1682, Chambéry
+ 1773, Brest
- 1706 : publie à Paris son Traité des feux d'artifices, pour le spectacle . Premier traité complet sur le sujet en langue française.
- 1747 : publie à La Haye une deuxième édition de son important Traité des feux d'artifices, pour le spectacle, édition fortement augmentée de la précédente édition.
- 1909 : son ouvrage est réédité en auteur anonyme !
 


Christian WOLFIUS

Wolff, Chrétien Volfius, Christiano Wolfio
mathématicien


o 24 janvier 1679, Breslau (Silésie)
+ 9 avril 1754 , Halle (Saxe-Anhalt)
- 1706 : professeur de mathématiques et de philosophie naturelle à Halle (Prusse).
- 1710 : publie Eléments de mathématiques dont le deuxième tome traite de pyrotechnie

  Alexius SINCERUS


o
- 1710 : publie à Francfort et Leipzig Der Wohl-erfahrne Salpetersieder Und Feuerwercker.
- 1755 : réédition
 

Christoph Friedrich Von GEISSLER
Geiler, von Geißler
Colonel, Commandant d'artillerie


o
- 1668 : fait ses premières expérimentations de fusées.
- 1718 : publie à Dresde Neue, Curieuse und vollkommene Artillerie.
- 1730 : fabrique de grosses fusées pesant de 55 à 132 livres (25 à 60 kg).
- 1977 : réédition de son livre à Hildesheim.
 


John Theophilus DESAGULIERS



o 12 mars 1683, La Rochelle (France)
+ 29 février 1744, Londres (Angleterre)
- 1718 : travaille sur plusieurs questions scientifiques et notamment la force de la vapeur d'eau. Et c'est dans l'une des discussions et échanges avec d'autres "savants" qu'il explique que par principe de réaction la poudre qui brûle dans un canon pousse autant le boulet que le canon, le mouvement étant en proportion des masses.

Son fils, Thomas Desaguliers, expérimente des fusées en 1770 au Royal Laboratory de Woolwich (Angleterre)


Jean BERNOULLI

Johann
mathématicien

o 27 juillet 1667, Bâle (Suisse)
+ 1er janvier 1748, Bâle (Suisse)
- 1695 : professuer de mathématiques à Groninge (Pays-Bas)
- 1705 : succède à son frère Jacques (Jakob) à la chaire de mathématiques de l'Université de Bâle.
- 1719 : par un effort analytique considérable, établit l'équation de l'hodographe, et rend le problème balistique dépendant de la seule intégration de cette équation.
 


William James GRAVESANDE

professeur, mathématicien

o Bois-le-Duc (Hollande)
+

- 1720 : réalise des véhicules propulsés par jet de vapeur d'eau, permettant ainsi de vérifier les principes théoriques de Newton.

Ses principaux textes, écrits en latin, furent traduits par JT Désaguliers.

 
Noël REGNAULT

écclésiastique, physicien

o 1683, Arras (France)
+ 18 mai 1762, Paris (France)
- 1729 : publie Les entretiens physiques d'Ariste et d'Euxode. Le tome II comprend une intéressante discussion sur la poudre à canon et les fusées. S'il fait partie de ceux qui pensent que l'expansion de la poudre est dû à la dilatation de l'air contenu entre les grains, l'auteur décrit les effets de cette expansion, "toutes ces lamelles d'air comme des arcs bandés" : le ressort agit avec la même force sur la balle et le fusil, sur le boulet et le canon. "L'effet de l'action du ressort ... est de faire sortir la poudre et la matière enflammée qui trouve une issue par le bout inférieur ouvert. L'effet de l'action du ressort vers le ciel est de faire monter la poudre supérieure ... et le tuyau qui la contient"


Bernard Forest de BELIDOR

mathématicien, ingénieur militaire

o 1696 (Catalogne, Espagne)
+ 8 septembre 1761, Paris (France)
- 1720 : professeur d'artillerie à l'école de La Fère (Aisne)
- 1725 : Nouveau cours de mathematique
- 1731 : publie à Paris Le bombardier français, ou nouvelle Méthode de jetter les Bombes avec précision. Ce volume contient une table permettant de régler l'angle de tir des mortiers .

  John GRAY

o
+ 1769
- 1731 : publie son Treatise of gunnery.  


Daniel BERNOULLI



o 9 février 1700, Groningue (Pays-Bas)
+ 17 mars 1782, Bâle (Suisse)
- 1727 : publie son Discours sur le mouvement, pécédemment présenté à l'Académie Royale des Sciences en 1724.
- 1738 : publie à Strasbourg son livre Hydrodynamica, sive de Viribus et Motibus Fluidorum commentarii. Il y montre l'importance du principe de la conservation de l'énergie, et expose les premiers éléments de la théorie cinétique des gaz. Les molécules gazeuses, en état d'agitation d'autant plus vive que la pression est plus élevée, heurtent les parois du récipient qui les contient ; la pression est le résultat de cette multitude de chocs.

Fils de Jean Bernoulli, célèbre mathématicien.

 


Joseph DULACQ

du Lacq, Dulac
capitaine artillerie


o ~1706, Chambéry (France)
+ 1757, Alexandrie

- 1741 : publie son Nouvelle theorie sur le mechanisme de l'artillerie.
- 1763 : est publié son ouvrage posthume Nouveau système d’artillerie sur mer et sur terre.
 

 
Benjamin ROBINS

mathématicien, ingénieur


o 1707, Bath (Angleterre)
+ 29 juillet 1751 (Inde)
- 1742 : publie les New principles of gunnery. Ici nait la balistique expérimentale et l'invention du pendule balistique, qui a été jusque vers 1860 l'unique instrument dont disposaient les balisticiens.
- 1745 : son livre est traduit en allemand par le mathématicien Euler.
- 1751 : Le chevalier d'ARCY en fait une analyse à l'Académie Royale des Sciences (France).
- 1771 : son livre ets traduit en français par Dupuy.
- 1783 : la version allemande d'Euler est traduite en français par Lombard. Les Nouveaux principes d'artillerie abordent la poudre, sa capacité d'expansion, la ballistique, la résitance de l'air

 
Guillaume LE BLOND

professeur de mathématiques

o 1704, Paris (France)
+ 1781

- 1743 : publie à Paris son Traité de l'Artillerie ou des Armes et machines en usage à la guerre depuis l'invention de la poudre. Publie le deuxième tome Traité de L'Attaque Des Places.
- écrit l’article « art militaire » de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert.


 
Jean Charles PERRINET d'Orval

P.D.O.

o 1707, Sancerre (France)
+ 1780
- 1745 : publie à Paris son Essai sur les Feux d'artifice.
- 1750 : publie à Berne son Traité des Feux d'artifice, pour le spectacle & pour la guerre.
- 1757 : publie le Manuel de l'artificier.

 
Antoine DEIDIER

L'abbé Deidier
abbé, mathématicien


o 1696, Marseille (France)
+ 1746, Paris (France)
- 1745 : publie à Paris ses Elements généraux des principales parties des mathématiques nécessaires à l'artillerie et au Génie. Dans son deuxième tome  

  John MÜLLER
professeur d'artillerie

o 1699
+ 1784
- 1746 : publie à Londres A Treatise of Artillery .
- 1756 réédition.
 


Jean Charles de BORDA
mathématicien, physicien, politologue

o 4 mai 1733, Dax (France)
+ 19 février 1799, Paris (France)
- 1756 : donne à l'Académie des Sciences un mémoire de 20 pages, publié seulement en 1769 Sur la courbe décrite par les boulets et les bombes en ayant égard a la résistance de l'air. C'est le premier exercice prenant en compte l'effet de l'air.
- 1767 : entre au service actif de la marine
- 1777 et 1778 : il participe à la guerre d'indépendance américaine sous les ordres du comte d'Estaing, en qualité de major général.
 

  J C STÖVESANDT
Stoevesandt, Stoevesand
- 1748 :
- 1757 : publication à Leipzig de son livre Deutliche Anweisung zur Feuerwerkerey, worinnen alle gebräuchliche Arten der Lust- und Ernstfeuer nebst derselben Verfertigung und denen dazu nötigen Werkzeugen ordentlich und genau beschrieben und mit Kupfern erläutert werden.
 

 
André DUPRE de MAYEN
joaillier

o Grenoble (France)
+ ~novembre 1772
- 1750 : en faisant des expériences pour fabriquer de faux diamants il redécouvre une sorte de feu grégeois. Il réalise une expérience concluante à Brest. Louis XIV empêcha la continuation de ses expériences par un sentiment d'humanité, fit venir l'inventeur dans son cabinet et jeta au feu ses mémoires sans les lire. Pour dédommager Dupré, le Souverain l'anoblit en janvier 1759.  

 
Patrice d'ARCY
Chevalier d'Arcy


o 27 septembre 1725, Galloway (Irlande)
+ 18 octobre 1779, Paris (France)
1739 : arrive en France.
- 1751 : présente à l'Académie des Sciences son Mémoire sur la théorie de l'artillerie ou sur les effets de la poudre et sur les conséquences qui en résultent par rapport aux armes a feu.
- 1760 : publie Essai d'une théorie d'artillerie. Il y décrit ses expériences sur la poudre à canon.
- 1779 : succombe à une épidémie de choléra.


Leonhard EULER
mathématicien, physicien

o 15 avril 1707, Bâle (Suisse)
+ 18 septembre 1783, saint-Petersbourg (Russie)
- 1735 : perd son oeil droit.
- 1753 : publie dans les Mémoires de I'Académie des sciences et belles-lettres de Berlin son article Recherches sur la véritable courbe que décrivent les corps jetés dans l'air ou dans un autre fluide. Il y remplace, par le calcul, la trajectoire théorique par une trajectoire divisée en portions assez petites pour être considerées comme des droites.
- 1771 : perd son deuxième oeil d'une cataracte. Aveugle, poursuit ses travaux en les dictant.
- 1783 : décède d'une hémorragie cérébrale.
 

  Sébastien-François BIGOT de MOROGUES
miltaire, artilleur, capitaine de vaisseau

o 1er mars 1706, Brest (France)
+ 26 août 1781, Villefalier (Loiret, France)
- 1752 : est le premier président de l'Académie de marine créée par Louis XV.
- 1759 : est capitaine de vaisseau.
- 1763 : publie De l'application des forces centrales aux effets de la poudre à canon.
 

  Pierre d'INCARVILLE
Pierre Nicolas Le Chéron d'Incarville
Hincarville
père jésuite, botaniste

o 21 août 1706, Louviers (ou Rouen, France)
+ 12 juin 1757, Pékin (Chine)
- 1727 : ordonné jésuite.
- 1730 à 1739 : au Québec.
- 1740 : missionnaire en Chine, il y est correspondant du Jardin du roi et fait parvenir à Bernard de Jussieu et à Buffon un grand nombre de graines d'arbres et arbustes.
- 1763 : son livre Manière de faire les fleurs dans les feux d’artifice chinois est publié à Paris (mémoire précédemment présenté à l'Académie des Sciences en 1757).

  Henning Friedrich Reichsgraf von GRAEVENIZ - 1764 : poursuit les calculs d'Euler.  


Alexandre Victor PAPACINO d'ANTONI

Alessandro Vittorio
artilleur

o 20 mai 1714, Villefranche (près de Nice, France)
+ 7 décembre 1786, Turin (Italie)
- 1755 : est nommé directeur général des écoles d'artillerie et du génie de Turin.
- 1765 : publie son Esame della polvere dedicato a sua Sacra Reale Maestà, traduit en français par le Comte de Flavigny 1773, en anglais par Hellert, en allemand par Tempelhoff.
- 1789 : nouvelle traduction anglaise par Thomson.
 

  Johann Daniel BLÜMEL
Bluemel
- 1765 : publie à Strasbourg (Strassburg) son livre Deutliche und Gründliche Anweisung zur Lust=Feuerwerkerey.  

 
Robert JONES

capitaine
- 1765 : publie à Londres son livre A New Treatise on artificial fireworks.

 
Louis Guillaume de la FOLLIE

Lafolie
chimiste, négociant

o 1739, Rouen
+ 2 février 1780, Saint-Martin-du-Pont, Rouen
- 1775 : dans son ouvrage Le Philosophe sans prétention il y décrit un astronef mû par l'électricité. C'est grâce à ce vaisseau qu'un habitant de Mercure, personnage principal du livre, a pu venir sur Terre.
- 1780 : chute mortellement dans sa maison en manipulant ses produits.


Charles HUTTON

mathématicien

o 14 août 1737, Newcastle-upon-Tyne
+ 27 janvier 1823, Londres
- 1773 : est engagé comme professeur de mathématiques à l'académie militaire royale de Woolwich.
- 1778 : participe à Philosophical Transactions. Il y retranscrit toutes les expériences effectuées sur la poudre à canon, la portée et la trajectoire des obus.
- 1802 : VILLANTROYS, auteur français, officier du génie, traduit ses travaux sous le nom Expérience où l’on détermine la force de la poudre, la vitesse du boulet, la résistance que l’air oppose aux projectiles.
- 1801 : traduit en anglais les travaux de Ozanam.
- 1805 : publie une nouvelle édition des Principles of Gunnery de Robins.
 


Fateh Ali TIPU (sultan)


Tippu
militaire, sultan

o 20 novembre 1753, Devanahalli (Karnataka, Inde)
+ 4 mai 1799, Srirangapatanna (Inde)
- 1782 : succède à son père comme souverain de l'état de Mysore.
~ 1782 : écrit Fathul Mujahidin, manuel militaire destiné à ces soldats décrivant l'usage massif de fusées. Ces fusées étaient stabilisées par une tige métallique semblable à une épée qui tournoyait en l'air lors de la chute sur les troupes ennemies. Cette stratégie avait été élaborée avec son père Haidar Ali.
- 1801 : plusieurs exemplaires des fusées à corps métallique utilisées lors des batailles contre les anglais sont envoyées en Angleterre pour être étudiées, notamment par Villiam Congreve.


Jean-Louis LOMBARD

méthématicien, militaire

o 23 août 1723, Strasbourg (France)
+ 1er avril 1794, Auxonne
- 1759 : est appelé, lors de la création de l’École Royale d’Artillerie d’Auxonne, pour y enseigner les mathématiques et l’art de l’artillerie (aura en 1788 Napoléon Bonaparte comme élève).
- 1783 : traduit Les nouveaux principes d'artillerie de Robins.
- 1787 : publie ses Tables du Tir des Canons et Obusiers, avec une instruction pour s’en servir .
- 1796 : publie son Traité des mouvemens des projectiles.

 
Gavril CONACHI

ministre
- date probable entre 1784 et 1801 : écrit en Moldavie un manuscrit sur la technique des fusées. Il n'en reste que des fragments.
- 1785 : est ministre moldave des affaires intérieures.
 


Jean INGEN-HOUSZ

Jan Ingenhousz
médecin, botaniste

o 8 décembre 1730, Breda (Brabant, Pays-Bas)
+ 7 septembre 1799, Londres (Angleterre)
- 1785 : publie à Paris ses Nouvelles expériences et observations sur divers objets de physique, contenant un Essai sur une nouvelle théorie de la poudre à canon.

 
Armand Samuel de MARESCOT

lieutenant-général du génie

o 1er mars 1758, Tours
+ 5 novembre 1832 au château de Chaslay, près de Montoire (Loir-et-Cher, France)
- 1788 à 1793 : mène des recherches sur les fusées  

  Daniel Gottlieb SCHROKA


o
- 1791 publie à Breslau son livre Kurze Anleitung zur Feuerwerkerkunst.  

 
Antoine-Alexandre JULIENNE DE BELAIR

De Bellair


o 1775
+ 1838
- 1792 : publie Elémens de Fortification . Synthèse de ce qui se connaissait à cette époque et des publications des grands auteurs.  

  A M Th MOREL - 1800 : publie son livre Traité pratique des feux d'artifice, pour le spectacle et pour la guerre.


William CONGREVE

colonel

o 20 mai 1772
+ 16 mai 1828, Toulouse (France)
- 1789 : dans un opuscule il décrit le corps d'artificiers du prince Haïder Ali (Hyder Ally) qui avait mis à mal la cavalerie anglaise sur la côte de Coromandel (Indes, 1780).
- 1805 : fait la démonstration à Woolwich qu'une fusée de 2,7 kilogrammes peut parcourir quelques 1830 mètres. Par fusée de 2,7 kilogrammes on entend le poids de la balle de plomb logée dans l'emplacement du moteur. Congreve teste les fusées à l'arsenal de Woolwich, en augmente la portée et la précision. Il étudie une fusée blindée de 14,5 kilogrammes et crée une poudre à combustion accélérée pour en accroître la portée.
- 1807 : participe au bombardement massif de Copenhague.
- 1819 : il invente une nouvelle fusée où la baguette de guidage est dans le prolongement de l'axe du cartouche.

 
Claude Fortuné RUGGIERI

artificier

France
- 1802 : publie son livre Elémens de pyrotechnie, avec cette phrase de Boileau en frontispice :"L'artifice agréable, du plus affreux objet, faut un objet aimable".
- 1806 : lance à Marseille le premier animal à bord d’une fusée, un mouton, récupéré vivant après une montée à 200 m.
- 1830 : lancement de rats vivants par une fusée à poudre sur quelques dizaines de mètres d’altitude. Les petits mamifères seront récupérés vivants au moyen d’un parachute de type voilure tournante. Devant ce succès Ruggiéri envisage l’envoi en l’air d’un jeune garçon trés ou trop enthousiaste du nom de Wilfred Fonvielle. Avertie, la police se serait opposée à un tel voyage. De toute façon les autorités françaises stoppent cette activité jugée dangereuse et sans intérêt. Adulte, Wilfred Fonvielle, deviendra un trés célèbre journaliste scientifique, passionné par les aérostats et l’aéronautique.
1830 enfant éloigné par les forces de l'ordre

 
William MOORE

mathématicien, artilleur
- 1810 : écrit plusieurs articles (On the Motion of Rockets Both in Nonresisting an Resisting Mediums) dans la revue Journal of natutal philosophy, chemistry & the arts. Il y établit les équations mathématiques de la trajectoire des fusées, dans le vide et dans l'air.
- 1813 : publie A treatise on the motion of rockets dans lequel il fait la synthèse de ses connaissances sur les fusées.

 
Georges François Auguste Longueval, comte de BUQUOY

Jiří Buquoye
entrepreneur

o 7 septembre 1781, Bruxelles (Belgique)
+ 19 avril 1851, Prague (Tchéquie)
- 1803 : exploite des mines en Bohême, industriel (textile, verre)
- 1816 : il publie Exposition d'un nouveau principe de dynamique, dont le principe des vitesses virtuelles n'est qu'un cas particulier. Ce texte avait été lu à l'Institut de France le 28 août 1815. Ce texte en lui-même n'a rien apporter de fondamental, mais il a posé une problématique qui a ensuite été largement reprise et travaillée par d'autres auteurs.
- 1848 : rejoint l'insurrection de Prague, est arrêté.
 

  LEGENDRE - 1817 : publie son Exercices de calcul intégral, dans lesquels il perfectionne le procédé d'Euler.  


Siméon Denis POISSON

mathématiien

o 27 juin 1781, Pithiviers (France)
+ 25 avril 1840, Sceaux (France)
- 1819 : écrit un article sur Sur le Mouvement d’un Système de Corps, en Supposant les Masses Variables. Cet article très court pose les équations fondamentales du mouvement des fusées et sera repris par de nombreux auteurs.

Sa devise : "La vie n'est bonne qu'à deux choses: découvrir les mathématiques et enseigner les mathématiques".

 
James CUTBUSH

professeur de chimie, minéralogie

o 1788, Pennsylvanie
+ 15 décembre 1823, West Point, New York
- 1825 : publication à Philadelphie son livre A System of Pyrotechny (Treatise on Pyrotechnics), premier texte américain sur la pyrotechnie.  


Wilhelm Ludwig VOLZ

professeur de mathématiques et de technologie

o 18 mars 1799, Rastatt (Allemagne)
+ 19 août 1855, Tübingen (Allemagne)
- 30 mars 1912 : s'enrôle comme volontaire dans l'artillerie .
- 1826 : publie à Stuttgard son livre Ueber die brittische Landmacht qui est une reprise actualisée des travaux du français Dupin. Le chapitre 3 du 2ème livre décrit l'artillerie à cheval et se conclut par les calculs sur les trajectoires et la force des fusées.
- 1837 : Directeur de l'université de Karlsruhe (1837-1840)

 
Dominique MUNIER

capitaine, officier d'artillerie

o 1791
+ 1838
- 1808 : polytechnicien (X).
- 1827 : travaille sur des fusées anglaises rapportées à Metz par Bedford
- 1830 : publication de ses travaux Théorie du mouvement et du tir des fusées dans les annales des Mémoires de l'Académie royale de Metz.


Edgar Allan POE

écrivain

o 19 janvier 1809, Boston (USA)
+ 7 octobre 1849, Baltimore

- juin 1835 : dans sa nouvelle intitulée Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall (The Unparalleled Adventure of One Hans Pfaall) il raconte l'histoire d'un voyage vers la Lune en ballon.

  Louis DESNOYER
écrivain

o 1802
+ 1868
- 1836 : publie une des Aventures de Robert-Robert,  

 
William HALE

inventeur

o 1797, Colchester (Angleterre)
+ 1870
- 1840 : dépose un brevet d'amélioration significative des fusées de Congrève en supprimant la tige stabilisatrice et en remplaçant son effet par une rotation gyroscopique obtenue par de petits orifices d'échappement pratiqués dans la base de la fusée.
- 1846 : les Etats-Unis utilisent des fusées Hale pendant la guerre du Mexique.
 

 
Charles GOLIGHTLY

o
- 1841 : dépose une demande de brevet d'une fusée propulsée par vapeur. Victime d'une campagne de presse dénigrant son idée de voler (cf image ci-contre), Golightly abandonnera son idée et ne la mettra jamais en pratique.

 
F M CHERTIER
- 1836 : publie Essai sur les compositions qui donnent les plus belles couleurs dans les feux d'artifice.
- 1843 : publie à Paris Nouvelles recherches sur les feux d'artifices. Réédité en 1854.


Henry TRENGROUSE

ébéniste

o 18 mars 1772, Helston (Cornouailles)
+ 14 février 1854
- 1855 : invente une fusée à deux étages à but non militaire, destinée à lancer le plus loin possible depuis le rivage des amarres ou des moyens de secours (bouée culotte) aux navires en détresse.

  Achille EYRAUD
écrivain

o 1821, Le Puy-en-Velay
+ 1882
- 1865 : publie Voyage à Venus dans lequel il décrit un des tout premiers voyages en fusée.  

 
Jules VERNE

écrivain

France
- 1865 :  


Casimir-Erasme COQUILHAT

général-major, artilleur

o 1811
+ 1890
- 1841 : publie Expériences sur la résistance produite dans le forage des bouches à feu faites à la Fonderie de canons à Liège.
- 1873 : publie Trajectoires des fusées volantes dans le vide, article de 16 pages dans Mémoires de la Société Royale des Sciences de Liège. Il y reprend l'équation de base des fusées, et pousse son analyse mathématique sur la trajectoire des fusées guidées par baguette.

 

Сергей Сергеевич Неждановский
Sergey Serguéévitch Nezhdanovsky

o 9 septembre 1850
+ 24 octore 1940

- juillet 1880 : dans son cahier de travail pour la première fois il émet l'idée sur la possibilité d'appareil volant réactif.
- 1882 : publie plusieurs études sur la forme des réacteurs, les gaz, les appareils à ailes ou sans,...


Hermann GANSWINDT


o 12 juin 1856 Voigtshof bei Seeburg (Ostpreußen, Prusse)
+ 25 octobre 1934, Berlin (Allemagne)
- 1881 : publie Die Lenkbarkeit des aerostatischen Luftschiffes. Il y développe l'idée d'un engin spatial dont le vol est obtenu par l'explosion continue de charges dans une tuyère
- 1884 : travaille sur le concept d'un hélicoptère.
- 27 mai 1891 : propose le principe d'un vaisseau (cf image ci-contre) constitué au centre par le réacteur et l'espace habitable pour 2 personnes, et sur les côtés par les deux réservoirs de "carburants".


Nikolai Ivanovich KIBALCHICH

révolutionnaire

o 1853, Korop, Chernigov (Ukraine)
+ 3 avril 1881, Saint-Petersbourg (Russie)
- 1881 : alors qu'il est emprisonné pour avoir participer à un attentat contre le Tsar Alexandre II, il réalise un schéma de véhicules propulsés par fusées pour des vols interplanétaires. Ses croquis ne furent découverts qu'en 1918, car ils avaient été classés dans les archives secrètes.


Ivan Vsevolodovich MESHCHERSKY

Иван Всеволодович Мещерский
mathématicien

o 10 août 1859, Arkhangelsk (Russie)
+ 7 janvier 1935, Leningrad (Saint-Petersbourg, Russie)
- 1897 :  


Constantin Edouarovich TSIOLKOVSKI

Константин Эдуардович Циолковский
professeur, écrivain

o 5 septembre 1857, Ijevskoïe (oblast de Riazan, Russie)
+ 19 septembre 1935, Kalouga (Russie)
- 1882 : est nommé professeur au collège de Borovs.
- 1903 : termine son livre L'exploration de l'espace cosmique par des engins à réaction (Исследование мировых пространств реактивными приборами) dans lequel il préconise les propergols liquides.
 

  Alfred MAUL
ingénieur

o 1864
+ 1941
- 1906 : réalise les premières images aériennes prises par un appareil photographique fixé sur une fusée de 42 kg et qui pouvait monter à 600 mètres. Le brevet avait été déposé en 1903.


Robert Hutchins GODDARD

ingénieur, physicien

o 5 octobre 1882
+ 10 août 1945
- 14 juillet 1914 : obtient le brevet 1,103,503 décrivant une fusée à deux étages.
- 1920 : publie A Method of Reaching Extreme Altitudes. Ce livre st la synthèse de ses premières recherches.

  Fritz von OPEL -- 1928 : expérimente des voitures propulsées par fusées.